Les 7 clés du bonheur

Les 7 clés du bonheur

Je parle ici de clés mais je pourrais aussi dire « les 7 ressources à développer pour devenir heureux » ou même « les 7 qualités humaines à déployer pour faire de votre vie votre rêve ».

Mais avant tout, je souhaite vous partager combien ses 7 clés ne m’appartiennent pas et que je ne les sort pas de mon chapeau. Je les ai rencontrées lors de mes lectures et de mes travaux tout au long de mes expériences personnelles et professionnelles. Je souhaite juste, aujourd’hui, en faire une synthèse ici et vous l’offrir à cette période du solstice d’hiver, durant ce temps de retraite et d’introspection pour certains, de noël et de fêtes ou de vacances pour d’autres.

Je sais que nous les portons tous en nous et je souhaite par ce focus ici, juste nous les rappeler et nous permettre de les faire encore grandir, de les épanouir davantage pour notre plus grand bonheur et celui des autres. 

accompagnement individuel

1ère clé : L’authenticité.

C’est la capacité à percevoir ce qui se manifeste en nous et à l’exprimer. Oser dire ses peurs, son anxiété, son stress et toutes ses émotions, agréables comme désagréables pour rencontrer ses besoins et honorer son être en chemin et en apprentissage. C’est aussi valider et légitimer ses convictions ou ses valeurs en les exprimant dans les actes et les paroles.

2nde clé : Le respect.

C’est la capacité à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne et de vouloir les changer dans le but d’obtenir ce que je veux sachant bien que la personne n’est pas prête pour le moment et moi non plus car la situation est ainsi. C’est aussi la capacité à cesser de vouloir une vie différente et commencer à percevoir ce qui m’arrive comme un cadeau à ma croissance personnelle et par interdépendance, à l’épanouissement familiale et collective.

3ème clé : La simplicité.

C’est la capacité à stopper mon imaginaire volubile et mon mental, à arrêter de faire des plans sur l’avenir et des projets titanesques dans le futur afin d’apprécier ce temps libre qui possiblement fait peur et/ou ce vide qui peut-être angoisse, pour me rencontrer davantage et faire ce que j’aime et qui me plaît à mon rythme et à mes couleurs, et pas seulement ce que je pense ou ce qu’il faut.

4ème clé : L’humilité.

C’est l’aptitude à cesser de chercher à avoir toujours raison pour choisir d’être bien avec soi et l’autre. C’est reconnaître toutes les fois ou je me suis trompé et découvrir que l’erreur est la source de ma croissance, de ma compétence et possiblement de mon bonheur. C’est aussi la capacité à demander de l’aide et rester ouvert à recevoir celle-ci même si cela ne fait pas mon affaire. 

5ème clé : L’estime de soi.

C’est oser dire « stop » à ce qui ne m’est pas salutaire, personnes comme situations, et dire « oui » à tout ce qui m’anime pour vivre pleinement le présent et comprendre qu’en toutes circonstances, je suis à la bonne place, au bon endroit et au bon moment pour apprendre.

6ème clé : La responsabilité.

Ici, bien des choses pourraient être dites et je vais faire simple. C’est l’aptitude à chercher à l’intérieur de soi la ou les sources de ses malaises ou de ses malheurs afin d’y trouver aussi les ressources, les solutions et les forces à mobiliser.

7ème et dernière clé, certainement la plus importante : L’affectivité.

C’est cette aptitude à être sensible et s’émouvoir face à ce qui est, à ce que je vis. Cette capacité d’émerveillement face au beau, au bon, au bien, cette capacité d’empathie face au dur, au difficile, au douloureux. Un autre mot est aussi approprié et en vogue aujourd’hui mais tellement connoté que peu de personnes osent la vulnérabilité. Et pourtant, c’est la voie royale vers le bien-être et le bonheur mais peu de personnes franchissent ce pas par crainte de souffrir davantage. C’est bien ici le malheur et tout le paradoxe. Etre vulnérable et affectueux pour être encore plus fort et heureux (et moins souffrir).

la relation écologique

Pour conclure, je porte en moi cette conviction profonde que pour être heureux et véritablement épanoui, le défi à relever est d’atteindre un savoir être harmonieux et tranquille, affectueux et sensible qui potentialise et enrichit tous les savoirs faire. C’est ce que j’appelle un savoir vivre intégré à toutes nos dimensions humaines, à savoir, à toutes les intelligences en nous : l’intelligence rationnelle, émotionnelle, corporelle, spirituelle et relationnelle.

Vivre heureux, c’est donc offrir de la place et de la légitimité à toutes nos idées, toutes nos émotions, toutes nos aspirations, toutes nos convictions, toutes nos limites et toutes nos erreurs…, tout ce qui nous constitue et fait de nous un être humain unique, spécial et imparfait.

Vivre, c’est nous aimer dans toutes nos facettes pour mieux aimer l’autre, les autres et honorer la vie en nous et autour de nous.

Tout un programme. A nous de jouer notre partition, c’est notre pouvoir, notre vocation.

Merci de votre lecture et au plaisir de vous rencontrer.

Laurent Chesneau

Laisser un commentaire

Fermer le menu