“Soyons le monde dont nous rêvons. Être heureux est possible, être bien ensemble est possible.”

Mes engagements avec vous...

Il est un peu facile pour moi d’écrire que je crois en mon approche et en mon travail dans la mesure où je suis personnellement impliqué. J’ai en effet une foi indéfectible dans ce que j’offre parce que je l’ai personnellement expérimenté pour mon propre épanouissement comme aidé et que je l’expérimente évidemment aujourd’hui principalement comme aidant (et certaines fois aidé lorsque j’ai une nouvelle difficulté). Merci Colette Portelance.

Ce que je vous garantis, ce n’est pas un savoir faire mais bien un état d’être.  Un savoir être en relation et une éthique professionnelle. Merci à Colette Portelance.

Ce que je vous garantis, ce n’est pas des résultats mais un processus qui vous permet d’atteindre vos résultats et de pouvoir devenir libre et autonome, souverain.

1/ Mes engagements

Le 1er rdv gratuit et sans engagement, pour faire le point et répondre à toutes vos questions mais aussi pour voir si mes services correspondent bien à vos besoins. Il dure entre 20 et 30 minutes et peut se faire au cabinet, au téléphone ou via skype.

Le bilan au bout de 12 séancesMoment clé qui permet de voir ou vous en êtes, de tirer des enseignements de ses 12 expériences relationnelles et de prendre la décision de poursuivre ou non le processus. Et peut-être que vous aurez atteint vos objectifs avant la 12ème séance et que nous arrêterons cette relation affective professionnelle plus tôt.

Liberté de venir et de quitter comme bon vous semble ce travail sur soi, cette démarche de connaissance et de croissance individuelle, duale ou groupale.

Garantie du processus mais pas des résultats qui sont dépendants de plusieurs facteurs que je ne maîtrise pas: capacité d’apprentissage et d’intégration, système psycho-neuro-physiologique, environnement relationnel facilitant ou non, nombre de pratique d’entraînement… Tous ses facteurs sont indépendants de ma pratique professionnelle. Ce que je peux dire sans trop m’égarer, c’est que vous allez gagner en connaissance, en conscience et en bienveillance. Le mot processus vient du latin pro (au sens de « vers l’avant ») et de cessus, cedere (aller, marcher) ce qui signifie donc aller vers l’avant, avancer. Je vous garantis que vous allez avancer vers plus de liberté et plus de sécurité, plus de confiance.

2/ Mes sources

Vous trouverez ci-dessous les 5 approches principales qui soutiennent mon travail. Je vous indique aussi les liens ou livres qui pourraient vous inspirer vous aussi pour devenir cet homme ou cette femme plus libre, plus souveraine et plus vivante.

Par ordre alphabétique:

  • l'ANDC de Colette PortelanceL’ANDC du docteur en science de l’éducation, Mme Colette Portelance.

L’Approche Non Directive Créatrice de Colette Portelance.

Son livre de référence, un best seller: Relation d’aide et amour de soi / ISBN 978-2-922050-85-1

Mon livre préféré : “Eduquer pour rendre heureux”

Le plus révélateur : “De quel système relationnel êtes-vous prisonnier?”

site internet : www.cramformation.com

Pour en savoir plus: ici

  •  La DYNARSYS du chercheur et formateur, Mr Jean Jacque Crèvecoeur

La Dynamique relationnelle systémique.

Son livre de référence, aussi un best seller : Relation et jeux de pouvoirs / ISBN 978-2-88353-192-5

Mon livre préféré: “Les enfants de l’autonomie”

Site internet: www.jeanjacquescrevecoeur.com 

  •   L’éducation Biocentrique et la Biodanza du professeur Rolando TORO

Livre de référence de Dominique Hubert: “s’épanouir à l’école, c’est possible. Vivre l’éducation biocentrique au collège et au lycée.”

Pour en savoir plus : www.biodanza-federation-france.com/

  • Colette Portelance L’IMAGO du docteur Harville Hendrix.

Livre de référence : “le couple, mode d’emploi”

Site internet : www.imago-suisse.ch/fr

  •  La Sophrologie fondée par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo.

Il existe aujourd’hui  diverses pratiques et écoles de formation que je vous laisse le soin de vous informer. Pour ma part, j’ai suivi un cursus dans la lignée du fondateur de cette discipline, le docteur Alfonso Caycedo.

Id: laurent.lc4c

Prenons contact

06.83.50.05.90

311 rue de la vellaz
Saint Martin de Bavel
01510 – France

3/ Mon éthique professionnelle

Voici mon code d’éthique et le lien sur l’instance garante du maintien de ma compétence professionnelle par des ressourcements et des analyses de pratiques régulières. Colette Portelance.

En savoir plus sur mon association professionnelle: www.andc.eu

                        CODE d’ETIQUE du CRAM, de l’EIF à l’ANDC md  et de l’AETRA-ANDC md.

 Il reprend les valeurs professionnelles de Colette Portelance et les principes fondateurs et fondamentaux de l’Approche Non Directive Créatrice. Ces principes doivent être respectés par tous les adhérents à l’Association Européenne des Thérapeutes en Relation d’Aide selon l’Approche Non Directive Créatrice .

Nul TRA, Thérapeute en Relation d’Aide,  ne peut s’inscrire à l’AETRA  sans avoir suivi le cursus de base du CRAM ou de l’EIF ou être en formation dans ces écoles. créée par Colette Portelance.

  • Non-directivité dans le contenu et directivité dans le contenant. Base selon Colette Portelance.
  • La créativité. But selon Colette Portelance.

 Le TRA poursuit le travail sur lui-même tout au long de son activité professionnelle et sera donc soucieux de laisser à ses clients le droit à leur différence, la résolution de leurs problèmes et de favoriser chez eux l’exploitation maximale de leurs potentialité créatrices.

  • Le respect.

Le TRA doit entretenir le respect de la vie, de la dignité, de la liberté du client et éviter de se placer dans une situation ou d’avoir une attitude qui en serait un empêchement. Il s’abstiendra absolument de s’immiscer dans les affaires personnelles de son client et Il devra respecter son client dans toutes ses différences.

  •  La responsabilité. Essentiel selon Colette Portelance.

L’adhérent doit être une personne responsable, c’est à dire être une personne capable de chercher en elle-même la source de ses malaises de façon à travailler à se transformer plutôt que de  blâmer les autres et prendre du pouvoir sur eux.

  •  Le sens des responsabilités.

Le TRA est en mesure de prendre des responsabilités, de les assumer et qui se reconnait l’obligation morale et intellectuelle de réparer une faute, de remplir un devoir, de mener à terme un engagement.

  •  La ponctualité.

Le TRA est fidèle à ses RDV et respecte les échéances auxquelles il s’est engagé.

  • La confidentialité. Non négociable selon Colette Portelance.

Le TRA est lié par le secret professionnel. Il ne peut être relevé de ce secret que par une autorisation écrite du client ou par un ordre légal.

Le TRA ne doit pas révéler qu’une personne a fait appel à ses services et éviter toute information personnelle concernant un client ou les services qui lui sont ou lui ont été rendus.

  •  La Conscience professionnelle. Un impondérable selon Colette Portelance.

Le TRA doit toujours fournir des informations claires et honnêtes à son client, lui donner les explications nécessaires à la compréhension et à l’appréciation des services qu’il rend.

IL ne doit pas oublier de tenir compte des conséquences possibles que le  travail peut avoir sur l’aidé.

Il aura une conduite irréprochable envers l’aidé que ce soit sur le plan physique ( pas de harcèlement sexuel, de toucher ou proposition ambiguës) sur le plan mental ( pas de tentative d’influence sur le plan des idées, des opinions, des actes) ou sur le plan affectif ( mots ou gestes qui sortent du cadre de la relation thérapeutique).

Il s’abstiendra d’exercer la profession avec des personnes avec qui il entretient une relation affective et /ou un lien économique ou hiérarchique. Il ne devra pas entretenir une relation continue autre que professionnelle avec un client pendant ou après la thérapie.

Le TRA ne se laissera pas influencer par l’intervention d’un tiers qui pourrait avoir une influence préjudiciable sur l’exercice de ses devoirs professionnels.

Il  se doit de sauvegarder son indépendance professionnelle et d’éviter toute situation où il serait en conflit d’intérêt.

Il ne doit jamais abuser de l’inexpérience, de la naïveté ou du mauvais état de son client et ne doit jamais inciter une personne à recourir à ses services professionnels.

  •  L’intégrité et honnêteté. Une obligation selon Colette Portelance.

Le TRA cherchera à établir et maintenir une relation de confiance avec son client. Le TRA doit exposer à son client de façon complète et objective la nature et les modalités des services qui lui seront dispensés. Il sera vigilant à ne pas donner aucune fausse représentation quant à son niveau de compétence et/ ou l’efficacité de ses services . Il ne s’attribuera pas le mérite de travaux qui ne sont pas les siens.

Il ne doit jamais discréditer un collègue de son approche ou d’une autre approche.

Il ne prolongera pas de manière indue ses services professionnels et il doit demander des honoraires justes et raisonnables justifiés par sa formation, son expérience et le service rendu.

Le paiement des services ne pourra pas être exigé d’avance et le TRA devra fournir un reçu au client qui en fait la demande.

Il ne pourra réclamer des honoraires pour des services non dispensés et mise à part la rémunération à laquelle il a droit, le TRA s’abstiendra de verser ou de recevoir tout avantage, ristourne, cadeau ou commission inconvenant à l’exercice de sa profession.

  •  Respect de ses engagements.

Le TRA avisera ses clients dans un délai raisonnable s’il doit, pour une raison valable, interrompre ses services.

  •  Compétence professionnelle. Un objectif final selon Colette Portelance.

Le TRA aura le souci de poursuivre constamment le travail sur lui-même pour une meilleure connaissance de lui-même à travers les outils à sa disposition. ( régulation, mise à jour au niveau de la pratique de l’ANDC, thérapie, ressourcement, formation).

  Enfin, tout membre de l’AETRA se conformera aux exigences du règlement intérieur de l’Association.

Code visé et accepté par Laurent Chesneau.

Fermer le menu