HappyTeam

Des relations professionnelles écologiques

Coopération, Collaboration,

Cohésion, Co-création

Analyse des difficultés relationnelles au travail, diagnostic et assistance

Développement de l’I.E.A et du QE (Quotient Emotionnel)

Formation et implémentation de  la relation écologique professionnelle

06.83.50.05.90

"Être sérieux et professionnel sans se prendre au sérieux ni le prendre personnel"

J’ai souvent souri et plaisanté avec des managers et des chefs d’entreprise qui jugent peu opportun, voir secondaire, l’hygiène relationnelle et des relations professionnelles aimables, bienveillantes et chaleureuses dans leur organisation. J’ai ainsi pu constater comment les habitudes sont difficiles à déloger, même résultats à l’appui avec les dernières recherches en neurosciences et les avancées récentes sur le fonctionnement du cerveau. 

J’observe donc, que malgré l’augmentation des arrêts de travail, des burn out et des conflits interpersonnels en entreprise (donc de leurs conséquences financières, organisationnelles…), il n’est pas acquis d’avoir un médiateur ou un régulateur des relations dans son équipe de direction. Et pourtant, avoir une assistance à la relation est pour moi aussi important, voir même plus, que l’assistance technique, logistique, etc… Les grandes entreprises et les organisations internationales l’ont bien compris et utilisent , pas toujours à bon escient malheureusement, ses connaissances psychologiques et systémiques. Pour ma part, j’ai décidé de proposer mes services aux structures locales (PME, associations, groupes de collaboration, équipes diverses, etc) qui souhaitent créer des environnements de travail plus collaboratif, ouvert et humain ou l’objectif n’est pas seulement financier mais aussi d’accompagner le collaborateur ou la collaboratrice à offrir le meilleur de lui ou d’elle-même, dans le respect de sa personnalité, afin de lui permettre de développer son potentiel créateur et ses compétences.

Aussi, faire entrer la psychologie humaine, les neurosciences et les connaissances relationnelles dans l’entreprise devient, à mon avis, un impondérable. L’hygiène relationnelle est une force pour nos entreprises (quelle que soit leur taille) et nous ne pourrons l’obtenir que par la conscience de soi, la connaissance de certains principes psychologiques et systémiques, et, inévitablement par l’utilisation d’une autre intelligence, celle émotionnelle et affective, aux côtés et en harmonie avec nos intelligences rationnelle et pragmatique.

L’écoute, la relation authentique, bienveillante et confiante à soi et à l’autre sont les valeurs sures du 21ème siècle et celles nécessaires à tous leaders, chefs d’entreprise et autres animateurs. En fait, ses compétences et ses qualités sont vivement recommandées à toutes les personnes en rôle d’autorité, en poste de direction quelque soit l’échelon. 

5' pour une synthèse...

Ne pas exclure mais plutôt inclure et co-créer. Voici ma devise et je ne suis pas le seul à le dire comme ici.

La culture du bonheur et du bien-être au travail est possible mais elle demande un changement de paradigme, une évolution des mentalités et un apprentissage. Vive Le HappyTeam.

Soyons le monde dont nous rêvons.

Laurent Chesneau

Construire une culture d'entreprise heureuse, une HappyTeam,

c'est sortir des conflits et des rivalités pour vivre une vie professionnelle saine, harmonieuse et chaleureuse,

c'est offrir un travail épanouissant et plein de sens dans laquelle JE me réalise et NOUS nous réalisons,

c'est créer relations professionnelles GAGNANT(e)s / GAGNANT(e)s.

Avoir un assistant à la relation écologique dans son entreprise, c'est :

–  Prévenir les risques psycho-sociaux au sein de l’entreprise  et optimiser le bien-être avec l’efficacité au travail.

– Développer le Quotient Emotionnel (et pas seulement le Quotient Intellectuel) des équipes et  permettre  plus de réactivité et de créativité.

– Créer un esprit d’équipe, votre “HappyTeam” et permettre plus de sécurité et de confiance.

C'est réduire ou supprimer

C'est accroître ou stimuler

les facteurs de stress (peurs, insécurité…),

l’épuisement ou le burn out,

la procrastination, l’absentéisme ou le turn over,

les abus de pouvoir et les conflits interpersonnels,

la violence verbale ou/et psychologique, voir physique,

le mal-être et l’habitude de “victime”.

 les conditions de bien-être au travail,

la productivité et l’efficacité au travail,

la collaboration et la participation,

l’innovation et la motivation,

le sens et le goût de l’effort,

la pérennité et la stabilité tant sociale qu’économique.

 

quelle loi choisissez-vous ?

Ce ne sont pas les plus forts qui survivent mais les groupes les plus coopératifs.... Ce ne sont pas les plus forts les plus productifs à long terme mais les groupes les plus hétérogènes.

Pablo Servigne

Je vous présente ici les 12 critères de reconnaissance des 2 cultures d’entreprise “théoriques” qui coexistent et peuvent se heurter aujourd’hui mais, en vérité, nous trouvons un panache de ses 2 visions et il est bien rare que cela soit aussi simple et claire dans la vraie vie. N’oubliez pas qu’ici, je présente cela structuré pour correspondre à notre intellect et au besoin de compréhension, voir d’analyse de notre intelligence rationnelle. La vie est beaucoup plus complexe et inter-reliée avec des dynamiques bien plus subtiles . Belle lecture comme 1er pas vers plus de liberté de créer votre culture d’entreprise.

La culture d’entreprise pyramidale

Un langage mental, sec et aride qui invite plus à la fuite ou au combat qu’à l’entente.

Autoritarisme à impacts castrateurs.

Des relations de pouvoir (conditionnées et désincarnées) reposant sur la peur ou la menace consciente ou inconsciente. Pouvoir sur l’autre et entre les personnes. Installation d’un clivage et d’une dissonance cognitive.

Je travaille par obligation. Sentiments de sacrifice, d’injustice et de perte de sens.

 Désinformation et contrôle qui amène à la confusion, à la soumission ou à la rébellion.

Immaturité psychique et émotionnel. Hypertrophie de la raison (mental) au détriment du bon sens.

Manque d’autonomie et dépendance affective.

Processus d’exclusion. Système fermé et rigide qui évolue vers l’autodestruction et la souffrance, qui génère violence et conflits avec notamment des risques psycho-sociaux élevés (burn out, suicide, etc).

SURVIE PROFESSIONNELLE et épuisement.

Vision de manque, concept de lutte. L’argent est un stock à conserver et un objet d’accumulation, de pouvoir voir de destruction. L’argent avant tout.

Relation égocentrique à soi, à l’autre, au monde.

Concept de RIVALITÉ et de COMPETITION.

 

La H.A.P.P.Y.Team, une culture d’entreprise originale 

 

Un langage affirmé, bienveillant et chaleureux. Un langage efficace qui donne envie de suivre.

Leadership a effet créateur.

 

Des relations d’autorité écologiques (authentiques et chaleureuses) ou tout le monde gagne. Pouvoir sur soi et autonomie des autres. Installation d’une collaboration et d’une participation consciente. Notion de co-création et de responsabilité individuelle.

 

j’oeuvre par passion. Sentiments d’épanouissement, de justice et de contribution. 

 

 Informations claires et précises qui rend le Feedback aisé et le choix assumé.

 

Sécurité émotionnelle et affective forte. Harmonie de toutes ses intelligences.

 

Souveraine individuelle et interdépendance assumée.

 

Processus d’inclusion. Système ouvert et résilient qui grandit en intelligence et en conscience par changement, qui génère innovation et préservation de la vie pour créer de la biodiversité écologique et économique.

 
 VIE CREATIVE et récréative. Le travail est un ART. 

Vision d’abondance, concept de synergie. L’argent est un flux qui circule et un moyen d’échange. une source créatrice de bien-être et de bonheur. L’éthique avant tout.

 

Relation écologique avec soi, avec l’autre et dans le monde.

Concept d’ HUMANITÉ, de fraternité et de sororité, de biodiversité.

ou HappyTeam ?