L’Approche Non
Directive Créatrice md

Pour les plus pressés, vous trouverez une synthèse poétique de l’ANDC dans la vidéo ci-contre…

Pour les autres, vous aurez toutes les informations utiles sur l’ANDC ci-dessous et si vous avez besoin de plus, contactez moi au 06.83.50.05.90.

Avant tout, l’ANDC md est la marque déposée d’une approche de relation d’aide . Sa créatrice, Colette Portelance est docteur en science de l’éducation et a créée son école, le CRAM, en 1985 à Montréal (Centre de Relation d’Aide de Montréal). 

L’ANDC md, l’Approche Non Directive Créatrice md est une approche humaniste, centrée sur la personne et fondée sur la qualité de la relation entre un aidant et son aidé(e). Cette pratique créée il y a plus de 30 ans est en pleine expansion à l’international, et notamment en Europe par l’implantation de l’Ecole Internationale de Formation (EIF) en France (à Paris) depuis plus 10 ans.

Cette approche se développe grâce à 5 spécificités qui lui donnent ce caractère humain, accessible et pratique.

la liberté. Liberté d’expression du vécu et des émotions. Liberté de se faire aider ou pas.

la sécurité. Sécurité du cadre qui est directif, précis et confidentialité de « la démarche de connaissance et de conscience »,

l’affectivité. La spécificité de la relation accompagnant/accompagné, une relation professionnelle affective et créative,

la souveraineté. Notion de responsabilité individuelle et de confiance que chacun a les ressources nécessaires pour devenir le créateur de sa vie et pas seulement un reproducteur,

le respect. Respect des différences et du caractère unique de chacun et confiance en son propre chemin, en ses choix.

Vidéo: L'ANDC expliquée par Marie Portelance, directrice actuelle du CRAM.

Elle explicite ici ce qu’est la relation d’aide par l’Approche Non Directive md, l’ANDC md.

Pour en savoir plus sur cette formation professionnelle et sa pratique, visitez le site du Centre de Relation d’Aide de Montréal: www.cramformation.com

En conclusion, selon moil’ANDC md vise donc à :

  • aider à identifier nos émotions, à conscientiser nos besoins, à accueillir nos introjections ou croyances pour les actualiser,
  • aider à trouver nos solutions et à nous révéler nos ressources et nos talents pour poser des actions concrètes qui vont aller dans le sens de notre bien-être et de nos besoins, de notre vraie nature.
l'ANDC de Colette Portelance

UN PTIT EXTRA: Pour les plus motivés d’entre vous, je vous invite à lire ce livre, mon préféré “éduquer pour rendre heureux, guide pratique des parents et des enseignants, isbn 978-2895583738 ” dont vous trouverez un extrait ici.

Vous l’avez certainement compris, ce livre, en plus d’être mon préféré, est aussi le symbole de tout mon travail d’accompagnement aujourd’hui, ma motivation et ma conviction profonde.

En plus, c’est l’éducation que j’aurais aimé recevoir dans mon enfance afin de répondre comme John Lennon à la question de mon institutrice.

Quand j’étais petit, ma mère m’a dit que le bonheur était la clé de la vie. À l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu “heureux”. Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie.

John Lennon

Pour en savoir encore plus … ICI,

ou alors, le livre de Colette Portelance, son best seller, " relation d'aide et amour de soi "

l'ANDC

ISBN: 978-2922050851, extrait p 287.

" L’ANDC tient compte de la subjectivité et de la subtilité du monde psychique (monde intérieur) et aussi de l’effet du monde extérieur. Il y a, en fait, interrelation et interinfluence entre ses deux mondes. Des stimulis principalement inconscients de l’entourage agissent sur le psychisme de l’individu qui réagit par un comportement spécifique en fonction des répercussions de ces stimulis sur son propre fonctionnement interne. Et réciproquement, le vécu psychique d’un être humain se dégage inconsciemment pour influencer son entourage...

Il se passe, à l’intérieur du psychisme, trop d’éléments importants qu’on ne peut négliger dans l’approche éducative et formative, des éléments tels que les besoins, les désirs, les émotions, les sentiments, les mécanismes de défense (réactions souvent inconscientes et réflexes), les complexes (zones de sensibilisation psychique), voir les intuitions. Tous ses éléments sont les guides de l’action, ils sont présentés ici séparément pour les besoins de compréhension rationnelle mais en réalité, ils sont imbriqués les uns dans les autres et s’interinfluencent constamment. Il y a dans l’homme, comme le disait Jung, une part importante d’irrationnel et de non mesurable qui fait que personne d’autre que lui-même ne peut se définir, s’étiqueter et s’interpréter. C’est cette part d’irrationnel qui le rend unique et seul capable de trouver les réponses à ses questions et les solutions à ses problèmes parce qu’elle forme, avec la partie rationnelle, une force qui propulse l’être humain vers sa réalisation et son autonomie. “

Faire de la relation d’aide, c’est être en mesure d’aider l’élève, le client ou le patient à voir clair en lui-même, à comprendre son fonctionnement intérieur de façon à ce qu’il récupère du pouvoir sur sa vie et qu’il cherche en lui-même (par la connaissance et la conscience qu’il en a) les solutions à ses problèmes.

Fermer le menu